Chronique de lecture: Le sommeil de Haruki Murakami




  • Auteur : Haruki Murakami
  • Nombre de pages: 80 pages
  • Editeur : Belfond
  • Date de parution: 4 novembre 2010
Prix format relié : 17 euros
 existe en format poche dans la collection 10x18: 8 euros






Résumé :

Une femme, la trentaine. Elle est mariée, a un enfant. Le matin, elle fait les courses et prépare les repas. L'après-midi, elle va nager à la piscine. Elle vit sa vie comme un robot.

Mais la nuit, quand tout le monde dort, la femme se verse un verre de cognac, mange un peu de chocolat, lit et relit Anna Karénine. La nuit, cette femme redécouvre le plaisir.
Dix-sept nuits sans sommeil...


Mon avis :

➳Cela faisait longtemps que j’avais envie de lire un livre de Murakami.
Et lorsque, lors d’une de mes pérégrinations en bibliothèque, je suis tombée sur ce coup de cœur, je n’ai pas hésité.
Comme à mon habitude, je n’ai pas cherché à en savoir plus, l’avis qu’en donnait ma bibliothécaire, et cette couverture ont suffit à me convaincre.
J’ai eu la chance de le lire dans une édition illustrée de chez Belfond, qui est juste une splendeur.

➳L’histoire est courte, il s’agit d’une nouvelle, d’à peine une centaine de pages.
Les personnages sont peu nombreux, puisqu’ils sont restreints au cercle familial de notre héroïne.
La curiosité se mêle au voyeurisme, car cette insomnie nous plonge dans le quotidien d’une ménagère qui du jour au lendemain, perd le sommeil, et où une deuxième vie se met en place.

➳Peu à peu, cette introspection se fait plus cinglante, plus tranchée, mais surtout plus critique envers ce que notre héroïne a fait de sa vie.
Les affres de son quotidien sont mis à jour.
Et ce qui aurait du être source d’inquiétude et de fatigue s’avère être une bulle d’air.

➳Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de nouvelles, et je dois avouer que je me suis laissé surprendre.
Tout est plus rapide, plus centré sur l’événement déclencheur : l’insomnie.
Le fantastique est omniprésent, et sème le doute, tout au long de la lecture : que se passe t il ? Sommes nous toujours dans sa réalité, ou avons-nous définitivement perdu pied ?
Tant de questions que je n’ai cessé de me poser, lors de ma lecture.

☙J’ai plongé avec notre héroïne dans cette nouvelle complètement onirique, mais surtout tellement fantastique et décalée avec beaucoup de délectation.

Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, j’ignorais complètement que j’allais me faire surprendre.
La fin, loin de me laisser sur ma faim, m’a projeté dans l’imaginaire de Murakami.

Une petite pépite, un joli 5 ✪✪✪✪✪, c’est certain, je lirai d’autres romans ou nouvelles de cet auteur.

Commentaires

Articles les plus consultés