Chronique de lecture: La quête d'Ewilan tome 2 - les frontières de glace

  • Auteur : Pierre BOTTERO
  • Nombre de pages: 352 pages
  • Editeur : Rageot Editeur, pour l'édition ci-contre (sachant qu'il est également édité chez Le livre de poche maintenant)
  • Date de parution: 6 juillet 2016 (pour l'édition ci-contre, mais il me semble que la première édition date de 2004)
    •  Prix : 7,6 euros pour la version poche ci-contre
La Quête d'Ewilan, Les frontières de glace, tome 2

Revenus dans l’Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts’liches, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lie d’amitié avec une marchombre, Ellana, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que, face au maître d’armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Malgré les attaques d’une goule la petite troupe parvient à destination. Là Ewilan découvre le secret du Dragon…

Mon avis :
➳Ce qu’il a de certain c’est que cette fois-ci je n’ai pas eu de mal à dévorer ce livre.
J’anticipe un peu sur mon avis du tome trois, mais tant pis, je peux d’ors et déjà vous dire, que de tous, c’est indéniablement mon préféré.
Nous reprenons l’histoire là où Pierre Bottero nous avait laissé.
Ewilan repart donc à Gwendalavir, pour aller les libérer les sentinelles.
Le titre même de la trilogie prend tout son sens, dans ce deuxième opus.

➳L’histoire, est beaucoup plus prenante que le premier tome. Après c’est difficile de les comparer, car finalement, c’est dans le premier tome que tous les jalons de son histoire sont posés.
Néanmoins, je suis tout de même beaucoup plus friande de ces lectures, façon quête initiatique.
Ça me rappelle d’une certaine manière le seigneur des anneaux.
Une quête initiatique avec des épreuves à surmonter, dans un groupe où chacun à sa force.
Mais la comparaison s’arrête là.
➳L’humour est bien sûr, toujours présent, et très appréciable.
Et une fois de plus, il me semble important de souligner la qualité du monde crée par Pierre Bottero.
Dans Gwendalavir, les soigneurs sont des « rêveurs » et rien que ça me « vend du rêve » si je puis dire...

➳L’écriture est sublime, il n’y a rien à dire, c’est fluide, sans fioriture inutile, sans descriptions inutile.
(Même si je continue de ne pas accrocher avec ces « ma vieille » de Salim).

➳Quant aux personnages, nous renouons avec ceux déjà découverts dans le premier tome, et de nouveaux compagnons se greffent à la quête d’Ewilan.
Nos personnages grandissent et évoluent au fil de la quête, et notre héroïne incarne les valeurs d’une jeunesse rebelle, comme j’aime.
Mon personnage préféré pour ce qu’il incarne est bien évidemment Ellana, néanmoins, je dois reconnaître m’être attachée à deux petits nouveaux, quelque peu secondaires.
Il s’agit de Chiam le Faël et Artis, le soigneur, d’autant plus que je sais qu’une trilogie est consacrée rien qu’à Ellana.

Complètement différents l’un et l’autre, mais indispensables à la quête d’Ewilan.
J’espère les retrouver lors de la prochaine trilogie d’Ewilan.

☙ Pour ma part, c’est un coup de cœur ✪✪✪✪✪
Et ce qui m’a particulièrement marqué, et plu, c’est que nous plongeons dans un monde d’héroic- fantasy, siglé jeunesse, mais, où Pierre Bottero a su éviter les écueils trop enfantins.



PS: pour le plaisir, je vous mets également la couverture du livre de l'édition Le Livre de Poche, car particulièrement jolie...


Commentaires

Articles les plus consultés